Impression 3D

En savoir plus sur l'impression 3D avec Wikipédia

IMPRIMANTE 3D MICRODELTA REWORK PLUG&PLAY

L'imprimante 3D made in France MicroDelta Rework 

DE MULTIPLES MATÉRIAUX

La MicroDelta Rework est équipée d'un plateau chauffant et permet ainsi de travailler une grande variété de matériaux disponibles sur le marché :

Tous les matériaux contenant une charge composite

TOUT SAVOIR SUR... LES FILAMENTS

Afin de vous permettre de centraliser en un seul support toutes les informations concernant les filaments, nous avons créé un petit "pense-bête" qui rassemble les informations suivantes :

big-infographie-filament-blog.png

Sculpteo : L’histoire de l’impression 3D: Les technologies d’impression 3D des années 80 à nos jours

Vous pensez que l’impression 3D est récente ? Détrompez vous ! L’histoire de l’impression 3D est riche et complexe. En 2009, lorsque les brevets de la FDM ont expiré, l’impression 3D est devenue un sujet tellement en vogue qu’il était facile de penser à une toute nouvelle innovation. Et au vu de cette couverture médiatique massive, les gens ont souvent imaginé que la FDM était l’unique méthode de fabrication additive. 
En réalité, la première méthode d’impression 3D était la Stéréolithographie (SLA), pas la FDM, et son premier brevet avait déjà été déposé durant les années 80. Vous êtes intrigué ? Voilà une chronologie rapide de l’histoire de l’impression 3D, des années 80 à nos jours, des premières machines jusqu’aux nombreuses applications et aux nouveaux espoirs qui fleurissent actuellement.
 

Les années 80: Naissance des 3 principales méthodes d’impression 3D

Les premiers essais d’impression 3D ont été réalisés par le Docteur Kodama. Il a développé une méthode de prototypage rapide en 1980. Il fut le premier à décrire une approche de la production couche par couche, créant ainsi un ancêtre de la Stéréolithographie (SLA) : une résine photosensible est polymérisée par une lampe à UV. Malheureusement, il n’a pas rempli le dossier de dépôt de brevet avant la date limite.

Quatre ans plus tard, une équipe d’ingénieurs français s’est intéressée à la Stéréolithographie (SLA), mais ils ont abandonné par manque d’opportunités commerciales.

Au même moment, Charles Hull s’est également montré intéressé par cette technologie, et a déposé un brevet pour la Stéréolithographie (SLA) en 1986.

Il a fondé la 3D Systems Corporation, et un an plus tard il a lancé la SLA-1.

En 1988, à l’University of Texas, Carl Deckard a déposé un brevet pour la technologie de Frittage Sélectif par Laser, ou SLS (Selective Laser Sintering), une autre méthode d’impression 3D qui consiste à fusionner localement des grains de poudre ensemble à l’aide d’un laser.

Entre temps, Scott Crump, co-fondateur de Stratasys Inc. a rempli un brevet pour le Dépôt de fil, ou Fused Deposition Modelling (FDM), la troisième des méthodes principales d’impression 3D.

Centre d'apprentissage 3D de Sculpteo

https://www.sculpteo.com/fr/centre-apprentissage/


Cet article provient de Les cahiers de texte de la Technologie au collège Emmanuel de MARTONNE

L'url pour cet article est : https://martonne.net/sections.php?op=viewarticle&artid=5