Guy  Premier de Denéré a construis un réseau de forteresse pour protéger son territoire des incursions bretonnes et normandes et le contrôler. Le château de Laval s'intègre dans ce réseau, ce qui lui permet en outre de surveiller le passage du gué sur la Mayenne. Les bâtiments primitif sont protégés du coté ouest par un système défensif (motte, rempart et palissade).

Laval  devint le chef-lieu d'une baronnie, à laquelle fut attachée le surnom de Guy, par le pape Pascal II, vers l'an 1101, en faveur de Guy IV, baron de Laval, et de ses descendants, pour les services qu'il avait rendus à la chrétien dans la terre sainte, sous Godefroy de Bouillons; privilège qui fut confirmé par une lettre du roi.

En 1299, Guy IX de Laval, épousa Béatrix de Grave.

Les premières années du XIII siècle virent vraisemblablement l'achèvement du donjon, commencé à la fin De l'époque précédente. A part  cet important morceau et la crypte, le château était, dans son ensemble, resté tel qu'aux temps carolingiens. L'époque gothique, ne devait pas se contenter de si peu : on nivela les constructions du passé, et on édifia à neuf certaines parties. On fit disparaître le corps de bâtiment qui reliait la crypte à la contrescarpe du donjon et on le remplaça par celui actuel, où règne une grande salle ( Rez-de-chaussée ) Cette salle est divisée en deux par un mur et elle est éclairée vers la Mayenne par six fenêtres dont chacune comporte en son milieu un pilier.

Les bâtiments primitifs sont agrandis à l'est par  un autre édifice dont l'étage inférieur est aménagé en chapelle.

Dans le cours du XV l'artillerie avait fait son apparition, enlevant une grande partie de leur valeur militaire au fortifications du passé.

Quelques modifications sont apporter au château de Laval, pendant le XVI :  Le château sera percé de large fenêtres sur la cour, ornées d'un décor inspiré par la nouvelle mode italienne.

Le mariage de Jeanne de Laval, fille de Guy XIV avec le roi de Naples, René d'Anjou tout autant que la participation de Guy XV aux guerres d'Italie marque l'entrée de Laval dans la Renaissance.

La nièce de Guy XVII se convertit, entraînat la famille de Laval dans le camp de la réforme. Les Laval-Rieux puis les Laval-Coligny ne pourront cependant asseoir leur pouvoir et Guy XX dernier de la lignée, se convertit en mourant en 1605 .

Création de l'école dite « Corbineau » pour la réalisation de Retables

Le Prince de Talmont, dernier seigneur de la ville, sera exécuté sur la place de la ville en 1794

Retour Accueil