L'étage de défense est supporté, au niveau inférieur, par huit jambes de
force courbes
ancrées dans la maçonnerie, se réunissant autour d'un
poinçon central. Un motif géométrique représentant une rosace vient
orner la base de celui-ci